Inscription

Pour un logement social

A vendre

Devenir propriétaire

Payer

Payer votre loyer

Documents

Envoyer / Demander

Subside régional : Une bouffée d’oxygène pour les inoccupés

22 juillet 2019 - News

C’est assurément une bonne nouvelle pour notre Direction Immobilière. La Sambrienne recevra un financement de 12 millions d’euros pour la rénovation de ses logements inoccupés non louables. De quoi rénover ces logements et les remettre dans le circuit locatif, pour que vous puissiez en profiter au plus vite.

En effet, sur base des demandes d’investissements sollicitées par les Sociétés de Logements de Service Publics,  le Gouvernement Wallon a approuvé en juillet 2018 un programme de rénovation des logements inoccupés non louables. Fin 2018, un financement de 12.000.000 euros est attribué à La Sambrienne.  Nous avons reçu les instructions générales de mise en œuvre à respecter : les travaux minimums à prévoir par logement doivent permettre une remise en conformité en matière de salubrité. (AGW 30/08/2007).

En pratique, qu’entend-t-on par salubrité des logements ?

Afin de juger des conditions  d’habitabilité d’un logement, la Région Wallonne a rédigé des arrêtés déterminant les critères de salubrité et de surpeuplement. Ces critères sont principalement :

  • Une certaine superficie en rapport avec le nombre d’habitants
  • L’étanchéité (pas d’infiltration d’eau)
  • Une ventilation suffisante des pièces
  • Des sources d’éclairage naturel
  • Des installations gaz et électriques aux normes
  • Des équipements sanitaires et de chauffage élémentaires

Et maintenant ?

La Sambrienne sera invitée à collaborer avec la Société Wallonne du Logement  – SWL – via une approbation préalable des travaux envisagés  dans les logements concernés. Notre direction immobilière se concentre donc sur ce travail de recensement. La Sambrienne suit quotidiennement ses logements de la libération par leurs occupants jusqu’à l’attribution à un ménage, pas un logement inoccupé ne passe inaperçu ou ne risque d’être oublié, comme on le lit parfois. C’est une légende urbaine !

Cela dit, la remise d’un logement dans le circuit locatif se compte parfois en mois tant la procédure de mise en location comprend de nombreuses étapes et cela laisse à penser qu’il s’agit d’un vide locatif non maitrisé. Pour la plupart d’entre eux, il s’agit de logements « non louables », soit par dégradation, soit par vétusté, et qui ne répondent plus aux normes. Nous ne pouvons décemment pas y loger une famille. Le coût moyen de rénovation oscille entre 20 et 40 mille euros par unité de logement, ce qui est important en termes d’investissement. La Sambrienne estime ainsi son besoin financier à 16 millions d’euros chaque année pour une rénovation complète de son parc. Ces 12 millions d’euros de financement annoncés sont donc une réelle bouffée d’oxygène, nous permettant d’avancer dans cet ambitieux projet.

  • Partager

Inscrivez-vous à notre newsletter

Restez informés de l’actualité de La Sambrienne en vous abonnant