Deux projets associatifs sur des terrains de La Sambrienne

Posté dans : Actualités | 0

La Sambrienne, c’est près de 10.000 logements, quelques locaux associatifs… et aussi bon nombre de terrains entre. Il y a donc un vrai potentiel pour les habitants et associations. Deux projets vont d’ailleurs bientôt s’y installer.

 

Le Comité Solidarité Jeunesse est actif à Jumet Hamendes. C'est l'une de ces associations qui fait vivre chaque jour son quartier. Entre les fêtes de quartiers, les animations pour la jeunesse, et les actions caritatives, ses bénévoles contribuent énormément au développement de Jumet Hamendes.

La Sambrienne a donc décidé de soutenir ce projet, en faveur de ses locataires et des riverains. « Notre Comité de Gestion du 7 mai a en effet approuvé la mise à disposition d’un terrain sur plusieurs niveaux, entre les rues François Deterville, et Oscar Germain, au profit de cette ASBL. Ils sont donc en charge de ce terrain et peuvent y mener toutes leurs activités et le gérer avec les jeunes qu’ils encadrent », explique Hicham Imane, président du Conseil d’Administration de La Sambrienne.

« Grâce à ça, avec la Sambrienne, on va pouvoir encore grandir », explique Marylène Mordant, président du Comité. « Depuis le mois de juin, on est en effet en charge d’un terrain. On y a créé un jardin partagé qui fonctionne déjà très bien, on a pu y faire notre Fête des Voisins, avec un projet de grafiti qui embellit le lieu. » Et les actions ne s’arrêteront pas là. « Les voisins et les jeunes sont très investis dans le projet. On prévoit donc de rénover des terrains de pétanque à cet endroit, d’y installer des espaces pour les habitants. »

 Avec comme particularité que les jeunes du quartier, impliqués dans l’ASBL, sont les premiers travailleurs de ce projet. « C’est ce qui nous a séduit dans la demande du Comité. Désherbage, entretien des plantations, nettoyage du site, … Les jeunes font tout avec l’ASBL. C’est leur lieu. Et plutôt que de zoner comme on le voit parfois, ils y bossent et en font quelque chose qui profite à tout le quartier », commente Hicham Imane. « C’est un parfait exemple de la cohésion de quartier qu’on aime créer à La Sambrienne. Nos quartiers ne doivent pas être des dortoirs mais bien des lieux de vie où chacun s’investit. »

 

A Marchienne aussi, des projets émergent

A quelques kilomètres de là, le GIRB est actif sur le quartier Matadi. Et là aussi, une mise à disposition d’un terrain va permettre à l’association de se développer. « Le GIRB fait un travail remarquable dans ce quartier. Ils vont d’ailleurs être nos partenaires dans le projet Eté Solidaire. Et donc, on a bien entendu répondu favorablement à leur demande. Ils recevront en gestion les espaces verts autour du local qu’ils nous louent pour pouvoir y installer un jardin partagé et des structures communautaires pour les riverains. »