Inscription

Pour un logement social

A vendre

Devenir propriétaire

Payer

Payer votre loyer

Espace Locataire

Eviter de vous déplacer

Renforcement du dispositif Housing First

3 décembre 2021 - News

La Sambrienne et le Relais Social, avec le soutien de la SWL, intensifient leur collaboration autour du Housing First. Depuis 2013, ce projet permet à des personnes sans-abri de trouver un logement, sans condition et de manière durable. La Sambrienne y collabore avec succès. Celle belle réussite carolo reçoit aujourd’hui la reconnaissance wallonne et la collaboration s’intensifie avec l’accord du Ministre du Logement.

La Sambrienne et le Relais Social du Pays de Charleroi viennent de recevoir l’aval de la Société wallonne du Logement et de Christophe Collignon, Ministre Wallon du Logement, pour intensifier leur collaboration autour du projet Housing First. Cette initiative devient un projet spécifique reconnu, à destination d’un public en situation de grande difficulté.
Mais le Housing First, c’est quoi ? Pour les personnes sans abri et en décrochage social depuis longtemps, accéder à un logement est très difficile. La vie en rue est associée à des problèmes multiples liés à la santé, aux droits sociaux et à l’isolement. Avant d’entrer en logement, ces personnes doivent souvent réaliser un long parcours de réinsertion. 12 travaux d’Hercule qui s’avèrent complexes pour ce public confronté à des difficultés nombreuses, qu’elles soient administratives, sanitaires ou simplement mentales. Le Housing First est un projet d’innovation sociale qui inverse cette logique. Le logement y est vu comme un moyen de réinsertion et d’accompagnement et non plus comme le but à atteindre. Imaginée à Détroit, aux Etats Unis, cette approche a essaimé avec succès dans de nombreux pays… et en terres carolos.

Un succès local

« En 2013, c’était un projet expérimental. Certains doutaient de son succès », commente-t-on à La Sambrienne. « Mais quand le Relais Social nous a sollicités, on s’est lancés avec eux. On ne l’a jamais regretté. » Depuis 8 ans, le projet a en effet permis de reloger plus de 25 personnes dans les quartiers d’habitation de La Sambrienne. Certains n’y ont fait qu’une étape, leur permettant de se stabiliser et de préciser leur projet de vie. D’autres y sont toujours locataires, parfaitement intégrés dans leur quartier. La rue ne devenant qu’un lointain souvenir.

« C’est en effet tout l’intérêt de ce partenariat pour La Sambrienne et le pari que l’on a pris. Les personnes accompagnées par l’équipe du projet Housing First rentrent dans nos logements comme n’importe quel autre locataire. Ils signent un bail, paient un loyer calculé sur base de leurs revenus… Mais bénéficient d’un accompagnement social de qualité par les équipes pluridisciplinaires du Relais Social. »  Et ça marche. « Alors que ces personnes arrivent avec un parcours parfois très difficile, on constate que les ménages accompagnés par Housing First présentent par exemple un taux d’impayés inférieurs à la moyenne de nos locataires. »

En huit ans, ce projet aura ainsi permis la réinsertion de plusieurs personnes, des formations et une naissance, malgré les obstacles.

Une reconnaissance régionale

La reconnaissance régionale permet une meilleure prise en compte d’un public parfois éloigné des administrations en apportant une réponse rapide dans des situations d’urgence sociale extrême. Grâce au partenariat entre La Sambrienne et le Relais Social, des solutions ont pu être trouvées et concrétisées.

Le cadre du projet spécifique approuvé par le Gouvernement wallon permettra de lever certains obstacles liés à la grande précarité du public visé. « Tout en garantissant l’égalité de traitement des candidats et en fixant un cadre méthodologique clair, la Wallonie reconnait aujourd’hui le caractère exceptionnel de ce projet ce qui facilitera la gestion des dossiers concernés », se félicite-t-on à La Sambrienne.

Pour cela, le soutien de la Société wallonne du Logement, administration de tutelle, a été précieux. Elle a aidé à déterminer, avec le concours des acteurs de terrain, les propositions à soumettre au comité d’attribution, et cela dans le respect des exigences d’égalité de traitement, d’objectivité et de non-discrimination qui fondent tout service public.

Par ailleurs, il a été démontré qu’il est essentiel que les acteurs sociaux de terrain collaborent étroitement avec les services de la société de logement dans le cadre de l’accompagnement des personnes sans abri. L’accompagnement social en logement et la dynamique de réseau mise en œuvre dans le cadre des missions des référents sociaux notamment, sont un atout pour développer de tels projets d’innovation sociale.

Du côté du Relais Social de Charleroi, on se réjouit de la collaboration développée depuis de nombreuses années avec la Sambrienne dans le cadre du projet Housing First. « La question de l’accès au logement de qualité est un élément clé de la réussite d’un tel projet tant pour les usagers que pour les équipes accompagnantes. Le renforcement de ce partenariat – par l’augmentation du nombre de logements alloué au projet – constitue sans nul doute une nouvelle opportunité de développer le Housing First sur Charleroi. »

En effet, en plus d’une prise en compte de la spécificité du projet dans l’attribution des logements, le nombre de dossiers pouvant être suivis passera à 24, contre 16 actuellement et 8 au lancement du projet en 2013.

« Cela montre bien la confiance que nous avons en cette politique d’accompagnement social et dans le partenariat avec le Relais Social », commente-t-on à La Sambrienne. « Le projet Housing First s’étend à Charleroi et notre expérience intéresse d’autres sociétés de logements de service public.

La Sambrienne, toujours prête à accompagner l’évolution du secteur y partage régulièrement ses bonnes pratiques. »

Quant à la SWL, elle continue à soutenir les projets destinés à l’insertion des sans-abris et considère l’initiative de La Sambrienne comme un laboratoire alimentant la réflexion quant aux moyens adéquats pour permettre à davantage de sociétés de logement de s’y impliquer.

Nos partenaires

La Société Wallonne du Logement (SWL) est le principal opérateur institutionnel de la politique du logement public en Wallonie. Ses activités concrétisent le droit au logement décent reconnu à chaque citoyen par la Constitution belge.

Le Relais Social de Charleroi est un réseau composé des opérateurs publics et associatifs actifs dans l’aide aux personnes en précarité sociale aïgue. C’est aussi une équipe, la Coordination générale, qui mène des projets spécifiques.

  • Partager

Inscrivez-vous à notre newsletter

Restez informés de l’actualité de La Sambrienne en vous abonnant