Eté Solidaire à Charleroi Nord … suite

Posté dans : Actualités | 0

Ils étaient 15 jeunes âgés entre 15 et 21 ans et n'ont pas hésité, durant cette seconde moitié du mois d'août, à troquer leur tablette et autre gsm contre la pelle, le pinceau ou la binette. Leur but ? Redonner une image plus positive du quartier dit des Alouettes, à Charleroi-Nord. En retapant un local destiné à devenir un espace d'accueil pour le réseau associatif du coin ou en remettant à neuf un terrain de basket à l'abandon.

Après le quartier du Rambulant et la cité Parc l'année dernière, c'est du côté du quartier de l'Alouette, à Charleroi-Nord, là même où s'érigeait il y a encore peu de temps la fameuse Tour Apollo, que se déplaçait cette fois le projet "Eté solidaire, je suis partenaire".

Encouragée par les résultats obtenus lors des éditions précédentes, La Sambrienne s’est associée à la Ville de Charleroi et a retenu l'initiative proposée par l'asbl "Beezou".

Le projet s’est achevé le 29 août et consistait à redynamiser le quartier dit "Les Alouettes" en créant des synergies entre les jeunes et les habitants du quartier et en procédant à la valorisation d'espaces communs.

Quinze jeunes au total s'y sont donc engagés à temps plein durant une dizaine de jours préférant largement les gants et la salopette aux bermudas et jeux vidéo.

Supervisés par trois éducateurs de la Direction Prévention Sécurité de la Ville de Charleroi, ils auront rénové le local "Alpha" de la rue J. Wauters- sa vocation est de devenir un espace d'accueil pour le réseau associatif du quartier (peinture des murs, tapissage, nettoyage des lieux), remis en état le terrain de basket laissé à l'abandon, aménagé un espace de convivialité intergénérationnel ou pris part à l'organisation d'une journée "cité propre" en collaboration avec la Ressourcerie et l'ICDI.

On parle de l'ICDI comme partenaire de ce projet mais il faut aussi ne pas oublier un autre important : l'asbl "Beezou" que l'on connaît pour sa part au travers des animations qu'elle développe à destination des enfants en difficultés mais aussi pour tous les autres publics.

Parole aux jeunes pour conclure et à leur ressenti d'une expérience qui, à n'en pas douter, leur aura donné l'occasion de s'engager dans une démarche utile et valorisante, de développer le sens de la citoyenneté des jeunes ou encore promouvoir, auprès des ados petits et grands, la solidarité vis-à-vis des personnes défavorisées et des relations intergénérationnelles.

« C'est une expérience très enrichissante pour nous ; malgré nos différences d'âge ou de culture, il n'y a jamais eu de difficultés » affirmait Laura. L'envie de participer à la rénovation de son quartier, c'est ce qui a incité son camarade Raphaël à rallier le bataillon de jeunes forces vives. « Ce projet est très important car je suis certain que ce que l'on fait aujourd'hui, ça permettra vraiment de changer le quartier » concluait, plein d'aplomb, Aurélien. On en est tout aussi persuadé que lui …