Inscription

Pour un logement social

A vendre

Devenir propriétaire

Payer

Payer votre loyer

Espace Locataire

Eviter de vous déplacer

100 ans de logement public à Charleroi et Gerpinnes

12 octobre 2022 - News

La Sambrienne a célébré 100 ans de logement public à Charleroi et Gerpinnes. Ce vendredi 7 octobre, elle a ainsi réunit ses travailleurs et ses partenaires pour tirer ensemble le bilan de ces 100 prochaines années et faire l’état des lieux des défis à relever à l’avenir.

Ce vendredi, La Sambrienne a recu ses partenaires pour célébrer les 100 ans du logement public à Gerpinnes et Charleroi. C’est ainsi 100 ans d’action pour le logement social, 100 ans où cette mission a marqué la région. 

L’impact du logement public sur Charleroi et Gerpinnes est en effet considérable. « Il n’y a pas un seul quartier de notre ville où il n’y a pas de logement public », a commenté Paul Magnette lors de sa prise de parole. Au plus près de nous, chaque jour, plus de 9.000 familles vivent dans un logement à un loyer abordable, et construisent leur vie dans des quartiers marqués par cette histoire.

La Sambrienne en a donc profité, en présence de MM. Peters et Collignon, respectivement président de la SWL et Ministre du Logement, pour aborder l’avenir de notre métier. 

Un métier toujours aussi indispensable qu’à sa création.  » En 1919,  on avait imaginé des « habitations à bon marché. » Elles sont devenues du logement social, puis du logement public. » a expliqué Michel Peters.  Ce métier a donc évolué, comme La Sambrienne issue de 15 fusions depuis la création de La Lodelinsartoise en 1922. « Et depuis, cette société, la plus grande de notre région est devenue un exemple », a ajouté Christophe Collignon.

Restait à Maxime Felon, président de La Sambrienne d’aborder les défis auxquels notre société fait face: « Les réductions de loyer accordées par La Sambrienne oscillent chaque année autour des 10 millions d’euros ! Ce sont 10 millions qui se retrouvent dans la poche des citoyens les plus fragiles de notre bassin de vie ! », explique-t-il. « Mais il nous devient de plus en plus difficile de mener ce métier face aux augmentations des couts des matériaux, ou de garantir un prix décent pour les charges d’électricité et de gaz de nos locataires. J’en appelle donc au soutien de tous dans ce métier qui a été indispensable il y a 100 ans, qui l’est toujours maintenant et le sera probablement encore dans les 100 prochaines années. »

  • Partager

Inscrivez-vous à notre newsletter

Restez informés de l’actualité de La Sambrienne en vous abonnant